Hotel Camp Zero Ceramiche Caesar, Piastrelle, lastre e soluzioni tecniche in grés porcellanato

Hotel Camp Zero

À Champoluc, au pied du mont Rose, se trouve l’Hotel CampZero, le premier Active Luxury Resort de la Vallée d’Aoste pour les passionnés de montagne, sport et bien-être. Ici, éléments naturels et détails soignés se fondent en un design au cachet remarquable, offrant une expérience unique et à l’avant-garde.

D’où vient l’idée d’un hôtel « sportif », avec 30 chambres de différentes typologies regroupées sur deux étages, une piscine de 25 mètres, un espace bien-être, une salle de fitness, une salle d’escalade et, en hiver, une véritable cascade de glace réalisée sur une paroi externe de l’édifice à escalader au piolet-traction ? De Scaglia, ancien patron de Fastweb, et sa femme Monica, amoureux de la Vallée d’Aoste, notamment d’Ayas, vallée de Champoluc.

Un investissement important de 15 millions d’euros pour un projet tout à fait inédit, réalisé par le cabinet d’architecture Bladidea selon des canons innovants, tout en s’inspirant énormément de la nature.

 

En effet, l’architecture s’insère parfaitement dans l’environnement alpin : la partie construite, relativement modeste, consiste en des bâtiments traditionnels de taille moyenne, tandis que le rez-de-chaussée est placé sous une « plaque » recouverte de verdure en forme de Y, qui se soulève au centre et se relie au terrain naturel à 3 extrémités, exploitant la morphologie du sol.

La plaque est traversée par un espace central multifonction, le « rocher », regroupant 3 blocs de 10 chambres chacun, et dont les parois externes sont partiellement utilisables pour l’escalade sur glace en hiver (piolet-traction).

Le résultat final est donc un ensemble à la silhouette discontinue, dont les volumes se fondent dans le paysage sans pour autant effacer la marge entre prés et bois. Ce schéma rappelle celui de certains villages de montagne, développés autour de blocs erratiques auxquels les habitations étaient adossées.

 

Pour réaliser ce projet, le cabinet Bladidea a choisi d’utiliser très peu de matériaux, tous caractérisés par leur énergie et leur style. Caesar a incarné le partenaire idéal pour revêtir avec élégance et efficacité les espaces de l’établissement – entre autres hall, chambres, salles de bains, piscines, skyroom, salles de service –, exploitant la vaste gamme de looks et de formats disponibles des séries en grès cérame fabriqué en Italie.

L’aspect polyvalent de la céramique se prête en effet parfaitement à la cohérence esthétique dans le cadre d’un projet paysagiste, grâce à sa capacité de représenter, dans les couleurs, la matière et les finitions, l’environnement de manière tout à fait réaliste : pierre, bois et métaux sont chez Caesar au cœur des interprétations céramiques des aspects naturels des matières premières, alliées aux caractéristiques fonctionnelles et à la durabilité, typiques du grès cérame fabriqué en Italie.

 

La pierre, dans ses différentes essences, a été choisie pour le style de nombreux murs et sols de l’Hotel CampZero : la pittoresque interprétation du quartzite de Roxstones a défini les espaces des salles de bains et des chambres, tandis que le Blend Design de Verse, qui tire son inspiration de pierres différentes et finement ciselées, caractérise le restaurant et la cuisine. La pierre est également au cœur des déclinaisons techniques destinées à la skyroom, où se distingue le marbre Lipico de Slab de Caesar Contract Solution, et à la piscine, où les pièces spéciales pour le bord d’Aquae Welness Project appartiennent à la série Absolute.

Le choix stylistique est complété par l’effet bois de Vibe, destiné au hall, en différentes versions et tonalités, et l’effet métal de Trace dans la variante chromatique Mint, offrant un fort impact visuel.

 

La diversité de solutions esthétiques du grès cérame Caesar a également répondu de manière optimale au besoin de performances technologiques élevées et de respect de l’environnement, que l’Hotel CampZero compte parmi ses principales missions, base d’un partenariat de très grande valeur.